Parmi les quelques extraits audio diffusés au cours du film on peut entendre cette citation de Xavier Darcos ministre de l'éducation national de l'époque parlant de la formation des instituteurs de maternelles : "Est-ce vraiment logique que nous fassions passer des concours bac+5 à des personnes dont la fonction principale sera de faire faire des siestes à des enfants ou de changer des couches..."

Je ne cherche pas à relancer une polémique vieille de plus de trois ans sur ces propos hallucinants, ni sur la progressive politique de dégradation de la formation des enseignants (nous connaissons quelques instits qui en parlerait mieux que nous).

Je viens plutôt vous inciter à découvrir ce joli petit film qui présente une expérience intéressante pour amener les très jeunes enfants à réfléchir, dialoguer, s'écouter. Trois actions que nos dirigeants devraient sérieusement apprendre eux aussi à développer pour eux même et pour la crédibilité du débat publique.

On se souvient tous de la caméra à hauteur d'enfant qui nous avait permis de découvrir le quotidien d'une classe primaire dans "Etre et Avoir". Cette fois, ce sont des enfants de maternelles qui nous invitent à faire un voyage à la fois poétique et philosophique.

Réfléchir, échanger, discuter en petit groupe autour de sujet aussi important que l'amour, la liberté, la mort... C'est une expérience que nous n'avons pas si souvent l'occasion de vivre dans nos vies d'adulte. Il n'est pas si facile de savoir trouver le cadre propice pour échanger sereinement sur de tels sujets. Pourtant, ces enfants de 4 et 5 ans, sont capables de nourrir leur réflexion, de s'écouter parler, d'exprimer leurs désaccords en toute simplicité et dans un profond respect.

Ces enfants sont comme tous les petits de leur âge : beaux, attachants, drôles, spontanés, tendres... Ils représentent une belle et riche diversité d'origines, la diversité telle qu'on aimerait la vivre tous les jours dans notre beau pays. Ce film donne enfin une belle image de l'école sur les écrans, il ne cherche pas de polémique, il présente simplement un travail original et nous offre en même temps un témoignage précieux sur les préoccupations actuelles des plus petits.

Le reportage ne se limite pas à l'expérience en classe, il montre aussi l'importance du lien entre les parents et l'école, ce rôle fondamental des parents dans l'éducation de leurs enfants. On constate l'apport indispensable pour l'enfant du dialogue avec ses parents mais aussi l'apport de l'école pour aider les parents à échanger avec leur enfant. On devine même à travers les mots simples de certains de ses petits, les souffrances qu'ils vivent quand ce rôle des parents n'est pas à la hauteur de leurs attentes, ou qu'il est perturbé par des évènements que l'enfant n'a pas choisi.

Ce n'est qu'un début... Mais il est porteur d'espoir...