Nous sommes arrivés vendredi soir à Dalaba, Nanette toujours aussi curieuse, a rapidement remarqué que nous avions amener quelques jeux avec nous. Nous avons donc joué les marchands de tapis avec elle grâce au joli jeu de Marrakech fabriqué par Claim :

Jeu de marrakech

Le samedi, c'est l'atelier teinture, les doigts dans la soude et la cire de bougie...

Le tampon de bois est trempé dans la cire chaude et liquide, rapidement égoutté puis appliqué sur le tissu.

Tampons dans la cire

Les premiers essais nous permettent de voir les défauts du tampon. Avec un cutter et un couteau, Ludo tente minutieusement de les corriger :

Ludo sculpte le tampon pour corriger les défauts

Il faut ensuite se mettre d'accord sur la couleur grâce à un petit échantillon de teinture... La teinture est un savant mélange de poudre colorée, d'eau et de soude... attention, ça bouffe les doigts et les poils du pinceau.

Pour avoir un motif multicolore, on vient déposer la teinture sur le tissu, le contour de cire va contenir la couleur dans la zone prévue... C'est comme un coloriage où l'on ne peut pas déborder... Enfin en théorie !!!

Teinture

La couleur finale n'apparaît qu'après rinçage du tissu... Et voilà la palette de l'artiste :

Palette des couleurs

En fin d'après midi, avant de rentrer à Mamou, nous sommes passés par Sébhory pour passer plusieurs commandes de vannerie et programmer quelques autres projets avec Diouma... Il parait qu'il sait faire des hamacs en lépi... On a passé commande, on vous en donnera des nouvelles prochainement.

Le dimanche, c'est M. Amadou Barry, dit "Louis de Barry" calligraphe qui vient pour peindre le bus des élèves.

Il a préparé ses pochoirs et nous étudions ensemble la bonne disposition pour les placer sur le bus.

Mise en place des pochoirs

Puis, il confectionne une petite boule avec de la mousse synthétique pour tamponner la peinture sur le bus. La technique est simple et assez précise.

Pochoirs

Ensuite on retire le pochoir :

On retire les pochoirs

Il reviendra le lendemain après séchage de la peinture, pour les finitions au pinceau cette fois-ci :

Dernières retouches

Et voilà le travail, maintenant les mamounais et les mamounaises ne pourront plus nous dire qu'ils ne savent pas ce que fait Guinée Solidarité à Mamou... C'est comme le Port-Salut !!! C'est marqué dessus !

Prochainement, on fera une jolie photo de ce nouveau bus, avec les élèves devant, pour remercier la commune de Châteauneuf le Rouge qui nous l'a offert.