Jeudi soir, nous avons accueilli Esther, espagnole qui enseigne actuellement à Conakry, et qui était en visite à Mamou pour découvrir un peu la région du Fouta.

Samedi, nous avons programmé une balade avec Diouma. Le matin, Esther et nous avons d’abord partagé le petit déjeuner dans la belle famille de M. Wann, de passage à Mamou. (M. Wann est le fondateur du complexe scolaire Hamdallaye à Conakry et qui est le partenaire direct d’Esther). Ce temps « en famille » comme dit M. Wann, nous a permis de bien discuter sur la culture du Fouta, l’actualité et la politique du pays. C’était très intéressant. Après le « thé dansant » et le « café philo », nous venons d’inventer le « petit-déj culturel ».

Après la visite à la famille de M. Wann, nous avons pris la route pour Dalaba. Cette fois, nous avons continué 20km après Sébory pour rejoindre une piste menant à la cascade de Bomboli. Pour accéder à la chute, nous avons dû traverser les bois à travers la broussaille et les épines puis arpenter la rivière.

Nous avons pique-niqué à la fraicheur de la cascade. Puis Diouma, Esther et Ludo se sont aventurés à escalader la cascade… ils ont trouvé un endroit sympathique pour se rafraichir (l’eau était très froide).

Mais pour redescendre, ça glisse et c’est une autre paire de manche ! Non ! Attention ! Voilà Esther qui perd l’équilibre et Ludo qui suit. Plus de peur que de mal, mais quand même leurs chûtes les a un peu secoués. Nous repartons vers la voiture prudemment… contents tout de même de cette sortie dans la nature. Nous croisons un groupe de femmes rentrant au village, nous les saluons et demandons la route.

Nous redéposons ensuite Diouma à Sébory, après une rapide visite de la case de Nadine. Nous quittons Dalaba à la tombée de la nuit. Quand nous arrivons à Mamou avec Esther, Julien et ses 4 amis scouts (Claire, Anne, Manu et Laurent) en visite en Guinée ainsi qu’Abdoulaye leur chauffeur, nous attendent. Nous sommes un peu fatigués, 7 personnes chez nous ce soir… l’installation électrique qui saute, un robinet qui explose… ça va être dur ! Finalement nos 6 invités s’agitent, s’activent, tout le monde se met au travail et tout se passe très bien.

Nous faisons connaissance avec eux et nous passons une très bonne soirée en leur compagnie. Julien doit repartir dimanche soir à Conakry pour accueillir une amie qui arrive à l’aéroport et il nous confie ses amis le temps du WE.

Dimanche matin, nous partons ensemble à la célébration de Mamou puis nous participons à l’animation proposée par les jeunes scouts de la paroisse.

Nous essayons ensuite un petit resto pour le repas de midi. En attendant les plats, nous jouons à un jeu québécois (Brin de Jaset) pour faire connaissance. Super sympa ! Heureusement, le cadre était agréable car nos plats laissaient à désirer…Nous avons eu la digestion un peu difficile. Décidément, il n’y a pas de bonne adresse à Mamou…

En début d’aprèm, nous accompagnons à la gare taxi, Esther (qui retourne à Conakry) et Julien (qui doit revenir avec Magali dès le lendemain). Les amis scouts de Julien, eux, sont partis au site de Konkouré avec leurs serviettes de bain. On leur avait pourtant bien dit qu’en cette saison la cascade était complètement sèche… Ils sont rentrés un peu déçus en effet, mais contents de leur promenade. En fin d’après midi, nous avons rencontré les responsables scouts de Guinée pour un petit partage d’expérience.

Lundi matin, nous avons présenté nos activités et fait découvrir le Centre à nos hôtes. Les deux filles sont ensuite allées visiter Mamou avec Abdoulaye, Manu s’est reposé (séquelles du resto de la veille…) et Laurent a déplié son vélo transportable pour suivre le chemin des rails direction Koumi.

Julien et Magali sont arrivés en Taxi vers 14h00, juste à temps pour partager le plat de riz avec nous. Au cours des discussions, j’ai dit à Magali que son visage me disait quelque chose. Ludo ajoute que lui aussi. Nous essayons de trouver d’où cela peut venir. Il s’avère qu’elle connaît nos amis Lucile et Manu, qui habitent à Grenoble et qu’elle va souvent à l’association « Passage » ! Nous connaissons plusieurs personnes en commun et il se pourrait bien qu’on l’ait déjà vu sur les albums photos de nos amis grenoblois ! Le monde est petit !

15h00 : tout le monde repart pour Labé. Nous avons passé de bons moments avec eux ! Ca fait du bien et ça redonne du tonus pour la suite ! Merci les amis pour votre passage à Mamou.