Friguiagbé se trouve près de Kindia. Arrivés au village, après 15 min de piste on trouve le monastère Ste Croix où vivent cinq bénédictines. Ce lieu est reposant et ressourçant. Les sœurs ont des chambres d’accueil et proposent une pension complète juste à coté de leur lieu de vie. Présentes depuis plus de 10 ans, elles sont maintenant bien installées et ont construit notamment une jolie chapelle.

Nous avons donc rejoint nos amis volontaires dès le vendredi soir : Anna (médecin), Marine (infirmière) avec son mari Samuel (prof d’informatique) et Dimitri leur petit garçon. Nous avons passé la première soirée à discuter de nos expériences (2 d’entre eux travaillent dans un dispensaire populaire à Conakry et l’un dans un collège), de l’éducation guinéenne, du monde du développement, des ONG…

Le samedi, nous avons profité du calme et de la chaleur du début d’après-midi pour faire la sieste. Nous sommes allés ensuite nous balader aux chutes de Kilissi, tout près d’ici. C’est un joli site bien entretenu, avec des petites cases, des sièges en bois et deux cascades avec des plages de sable. Nous en profitons pour nous rafraîchir un peu.

Sur le chemin du retour, nous croisons un troupeau de vaches et de chèvres sorti de nulle part, que nous laissons traverser.

Le soir, nous avons eu la chance d’échanger un moment avec les religieuses qui nous ont accordé un peu de leur temps.

Le dimanche, nous partons à pied sous le soleil accablant pour rendre visite aux frères sénégalais installés à coté du village plus bas.

Samuel, Marine et Dimitri leur enfant de 2 ans, volontaires sur Conakry :

Les communautés de frères et de sœurs sont souvent à proximité pour qu’ils veillent respectivement les uns sur les autres. Les uns pouvant assurer la sécurité ou une aide particulière pour les autres. Nous avons participé à leur célébration puis nous avons visité leur grand domaine où ils cultivent des bananes (avec un objectif de plus de 6000 pieds d’ici juillet), le riz… tout ce qui peut pousser dans la région. Nous avons ensuite fait un tour vers l’animalerie. Ils élèvent des cochons, des lapins, des poulets… Nous retenons l’adresse pour commander un bon civet à l’occasion ;-).